UA-108811553-1

Introduction aux SARMS

Introduction aux SARMS

Depuis les années 40, les scientifiques modifient la molécule de la testostérone afin de trouver des solutions à des maladies causant de grandes pertes de muscles comme le cancer et l’ostéoporose. Ils cherchent aussi des alternatives à la thérapie de testostérone de remplacement. C’est dans cette quête qu’ils découvrirent les Sarm (selective androgen receptor modulator) dans les années 2000.

Qu’est-ce qui distingue autant les SARMS des autres molécules telles que les hormones stéroides ? En fait, ils ne sont pas si différents sauf que les SARMS n’ont, apparemment, aucun effet indésirable puisque qu’ils n’ont d’effet que sur les muscles et les os. En effet, les SARMS ont toutes les propriétés positives des stéroides, mais aucune des négatives. Ainsi, avec les SARMS, pas de cancer de la prostate, pas de perte des cheveux, pas d’acné, pas de gynécomastie, pas de haute pression artérielle, pas de toxicité au niveau du foie, pas de problèmes de cholestérol, et pas de grossissement du cœur. Bien qu’ils soient absorbés oralement, il n’y a aucun risque de toxicité sur le foie puisque la molécule n’est pas méthylé en c-17.

Finalement, les SARMS peuvent être bénéfiques à tout athlète voulant gagner de la masse musculaire, de la force et accélérer la perte de gras et ce sans risque pour la santé. En faisant vos recherches, gardez à l’esprit qu’il existe plusieurs SARMS avec des effets différents.

Il y en a 2 que vous rencontrerez qui ne sont, en fait, pas des SARM. Soit la cardarine (GW-501516) qui fait partie la famille des PPAR (peroxysome proliferator-related receptor) et le nutrobal (MK-677) qui lui fait partie de la famille des sécrétagogues d’hormones de croissance.

 

Consultez notre boutique en ligne en cliquant ici


Il n'y a aucun produit à lister dans cette catégorie.